Esta web inserta cookies propias para facilitar tu navegación y de terceros derivadas de su uso en nuestra web, de medios sociales, así como para mejorar la usabilidad y temática de la misma con Google Analytics. Los datos personales no son consultados. Si continúas navegando consideramos que aceptas su uso.
Sunday, 20 December 2015 16:21

le Prince My Hassan va apprendre la langue Amazigh Featured

Written by
Rate this item
(0 votes)

Une source proche du palais royal a confié à Amazigh24, que le prince My Hassan  va commencer à apprendre la langue amazighe, à partir de la rentrée scolaire prochaine. Il est à rappeler que le prince a plusieurs ancêtres amazighes … dont sa grand-mère paternelle, issue de la grande famille des Imehzanes du Moyen Atlas.

 

Depuis sa création, le collège royal a été dirigé par plusieurs amazighs … Ainsi, Hassan II avait nommé Mohamed Chafik, un Amazigh des Ait Sadden, pour diriger le collège royal pour former le roi actuel Mohamed VI … et Mohammed VI, quant il est devenu roi, il a nommé, Aziz El Houcine, lui aussi, un amazigh des Beni iznassen pour diriger le collège royal.

Le Collège royal, anciennement Collège impérial, est un établissement d’enseignement primaire et secondaire créé en 1942 à Rabat, au Maroc, dans le but d’instruire les membres de la famille royale alaouite. Il est situé dans le Palais royal.

Le Collège royal, alors appelé Collège impérial, qui se trouve au sein du palais royal de Rabat, a été fondé en 1942 par le sultan alaouite Sidi Mohammed ben — « fils de » — Youssef (futur roi Mohammed V) pour ses deux fils, Moulay El Hassan (futur roi Hassan II) et son frère cadet Moulay Abdallah (qu’il appelait respectivement, selon son neveu Moulay Hicham, Sid Sghir, « le jeune maître » et Sid el Aziz, « le maître chéri »). L’idée était de leur donner une éducation moderne, dans un établissement qui garde un caractèrecollectif et traditionnel. Deux classes furent donc créées, avec une dizaine d’élèves d’élite recrutés pour chacune.

Il fut perpétué par Hassan II, dont tous les enfants y ont été à leur tour scolarisés, notamment Sidi Mohammed ben El Hassan (futur roi Mohammed VI). Les camarades de ce dernier, qui comme le reste de son entourage appelaient alors Smit Sidi (« le titre traditionnel du prince héritier, littéralement “le nom du Seigneur” »), l’accompagnèrent jusqu’au baccalauréat et, pour certains d’entre eux, à l’université ; ils étaient au nombre de onze : quatre fils de notables et sept jeunes « méritants », choisis parmi les meilleurs élèves du pays, tous issus d’une région différente du Royaume. Ils ont été élevés avec le prince héritier, avec des cours démarrant à 7 h et s’achevant à 20 h, et ont commencé leur carrière professionnelle dans les dernières années du règne de Hassan II, généralement au service de l’État. Parmi eux peuvent être cités Fouad Ali El Himma, Mohamed Rochdi Chraïbi, Hassan Aourid, Mounir Majidi, Mohamed Yassine Mansouri, Fadel Benyaiche et Karim Ramzi.

La tradition continue sous le règne de Mohammed VI.

Autre détail de l’Histoire, En 1928, Mouloud Mammeri père de la revendication amazighe en Algérie avait fait ses études à Rabat chez son oncle installé à Rabat, où ce dernier est alors le précepteur du Roi Mohammed V, et aussi celui qui l’a initié à la langue amazigh kabyle.

Read 1682 times

About us - معلومات عنا

محطة راديو ثويزا على الانترنت تبث على مدار 24 ساعة, إذاعة حرة و مستقلة, شعارنا الثقافة الأمازيغية بدون حدود.


Radio Thwiza estación de radio que transmite por Internet las 24 horas del día, Radio libre y independiente, con el lema la Cultura Amazigh y sin fronteras.
http://Www.Thwiza.Com
http://www.RadioThwiza.Com

Últimos posts - أخر المقالات

Newsletter

Quas mattis tenetur illo suscipit, eleifend praesentium impedit!